Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ACCUEILPRESENTATIONL'AUTEURPUBLICATIONSPLAN DU SITEMentions légalesCARTOGRAPHIEHydrographie VillesTopographieClimatDivisions biogéographiquesLa végétationConnaissance floristiqueLA FLOREPTERIDOPHYTESAspleniaceaeBlechnaceaeDavalliaceaeDennstaedtiaceaeDryopteridaceaeEquisetaceaeIsoetaceaeMarsileaceaeOphioglossaceaeOsmundaceaePolypodiaceaePteridaceaeSalviniaceaeSelaginellaceaeThelypteridaceaeWoodsiaceaeGYMNOSPERMESCupressaceaeEphedraceaePinaceaeTaxaceaeACANTHACEAEADOXACEAEAIZOACEAEAMARANTHACEAEAmaranthus clé espècesAnabasis clé espècesAtriplex clé espècesBassia clé espèces Beta macrocarpa+cléSalsola clé espècesSuaeda clé espècesANACARDIACEAEAPIACEAEAmmi majusAmmodaucus leucotrichusAmmoides pusillaAnethum foeniculoidesAnthriscus caucalisApium graveolensAstydamia latifoliaAthamanta siculaBerula erectaBifora testiculataBowlesia glandulosaBunium atlanticum+cléBupleurum clé espècesCachrys libanotisCarum clé espèces Chaerophyllum atlant.+cléConopodium bunioidesDaucus clé espècesDeverra clé espècesElaeoselinum exinvol.Eryngium clé espècesFerula clé espècesFerulago clé espècesFoeniculum clé espècesHelosciadium clé spec.Heracleum clé subsp.Oenanthe clé espècesPseudorlaya biseratia+cléScandix australis + clé.Seseli atlanticum + cléSmyrnium olusatrum +cléStoibrax dichotomum +cléThapsia clé spec.Torilis clé spec.APOCYNACEAEApteranthes clé sp.Asclepias curassavicaCalotropis proceraCynanchum acutumDesmidorchis retrospisciensGlossonema boveanumGomphocarpus fruticosusLeptadenia pyrotechnicaNerium oleanderOrbea decaisneana Pergularia tomentosaPeriploca laevigataVinca difformisVincetoxicum hirundinariaAQUIFOLIACEAECAPRIFOLIACEAELonicera arboreaLonicera bifloraLonicera etruscaLonicera implexaLonicera pyrenaicaLonicera periclymenum
Ismelia-carinata.jpgCampanula-afra.jpgSiroua-agdal.jpg
FLORE DU MAROC
logo-flêche.png
Thapsia L.
Ombellifères
APIACEAE
Umbelliferae
       Plantes vivaces, érigées, à grosse racine pivotante. Tiges robustes, souvent pourvues au collet de nombreux restes foliaires fibreux. Feuilles bien développées à gaine glabre, élargie, les basales à limbe 1-4 pinnatiséqué ou pennatipartite, glabre, canescent ou pubescent, les caulinaires peu nombreuses semblables, plus petites ou réduites à la gaine. Ombelles composées, sans bractées, bombées-globuleuses; ombellules sans bractéoles (ou 1-2). Fleurs jaunes à dents du calice obsolètes. Fruits elliptiques-oblongs, comprimés dorsalement, ailés, ± émarginés; styles courts stylopode. Méricarpes aplatis à 9 côtes, 5 primaires et 2 secondaires filiformes, les marginales largement ailées; carpophore divisé.
 Clé d'identification des espèces  du genre Thapsia au Maroc :
logo-flêche.png
logo-flêche.png logo-flêche.png
Ombelles
1 - Fruits petits de (7)9-15 x (3,5)6-11mm, ailes de l. (1)1,5-4mm; feuilles densément hispides ................ T. villosa
1' - Fruits grands de (15)17–29(33) x (9)11–18mm, ailes de l. (2,5)3.5–5(7)mm ............................................................... 2
   2 - Limbe foliaire grisâtre, (1)2-3 pennatipartite à pennatiséqué; face supérieure à poils aranéens dispersés, face inférieure densément couverte de poils laineux grisâtres apprimés ................................................ T. cinerea
   2' - Limbe foliaire (1)2-4 pennatiséqué, non pennatipartite, à face supérieure glabre .......................................... 3 3 - Limbe foliaire à face sup. glabre, face inf. glabre, rarement subglabre .......................................... T. garganica
3' - Limbe foliaire à face sup. densément hispide, face inf. densément ou éparsement hispides sur les nervures et les marges ............................................................................................................................................................................ 4
   4 - Plante de h. (0,5)1,2-1,4m; lobes foliaires ultimes de (15)20–60 X 2–8(20)mm, lancéolés-atténués ou oblongs;  fruits (18)23–29(33)mm ............................................................................................................. T. transtagana     4' - Plante de h. 0,45-0,6m; lobes foliaires ultimes de (1)4–10(20) X (0.5)0.9–2(3)mm, linéaires-oblongs, fruits (15)19–25mm .................................................................................................................................................... T. platycarpa
logo-flêche.png logo-flêche.png
          Note: genre s.l. facilement reconnaissable, mais d'interprétation spécifique difficile et délicate, qui cache peut être encore au Maghreb quelque taxon cryptique (voir aussi note sous Elaeoselinum exinvolucratum). Compte tenu du fait que nous n'avons encore pu observer T. cinerea que nous ne connaissons pas au Maroc, nous avons repris intrinsèquement la clé d'identification de A.J. PUJADAS-SALVA & L. PLAZA-ARREGUI (Bot. J. Linn. Soc., 143, 433–442, 2003) pour le Maghreb.                                  Nous restons néanmoins conscients que tout le genre au Maghreb demanderait de nouvelles investigations et études complémentaires, sur du nombreux matériel de toutes les régions de sa vaste aire nord-africaine, en fonction de la grande variabilité morphologique constatée chez les complexes T. villosa et T. transtagana (connu sous T. garganica auct.) qui échappent souvent aux caractères discriminants énoncés ci-dessus ou sont à leurs limites. Ces deux espèces sont d'ailleurs les 2 seuls taxons reconnus au Maroc par les auteurs du traitement du genre dans la Fl. Prat. Maroc (2: 336, 2007), avec  quelques contradictions par rapport aux critères déterminants adoptés par les auteurs dans la clé ci-dessus.                                          T. garganica (centre-Méditerranée + Ibiza) est considéré de nos jours comme absent du Maroc et remplacé largement par T. trantagana et par T. platycarpa dans le NE. Il n'est cependant pas déraisonnable de penser qu'il y soit décelé un jour in situ ou suite à un examen rigoureux dans les collections d'herbier; raisons pour lesquelles il est conservé dans notre clé. L'étendue réelle de l'aire respective de T. transtagana et T. garganica en Algérie est à préciser et probablement pour cette dernière, aire en réduction par rapport aux informations de Quézel & Santa (Fl. Algérie, 2: 656, 1963).