Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ACCUEILPRESENTATIONL'AUTEURPUBLICATIONSPLAN DU SITEMentions légalesCARTOGRAPHIEHydrographie VillesTopographieClimatDivisions biogéographiquesLa végétationConnaissance floristiqueLA FLOREPTERIDOPHYTESAspleniaceaeBlechnaceaeDavalliaceaeDennstaedtiaceaeDryopteridaceaeEquisetaceaeIsoetaceaeMarsileaceaeOphioglossaceaeOsmundaceaePolypodiaceaePteridaceaeSalviniaceaeSelaginellaceaeThelypteridaceaeWoodsiaceaeGYMNOSPERMESCupressaceaeEphedraceaePinaceaeTaxaceaeACANTHACEAEADOXACEAEAIZOACEAEAMARANTHACEAEAmaranthus clé espècesAnabasis clé espècesAtriplex clé espècesBassia clé espèces Beta macrocarpa+cléSalsola clé espècesSuaeda clé espècesANACARDIACEAEAPIACEAEAmmi majusAmmodaucus leucotrichusAmmoides pusillaAnethum foeniculoidesAnthriscus caucalisApium graveolensAstydamia latifoliaAthamanta siculaBerula erectaBifora testiculataBowlesia glandulosaBunium atlanticum+cléBupleurum clé espècesCachrys libanotisCarum clé espèces Chaerophyllum atlant.+cléConopodium bunioidesDaucus clé espècesDeverra clé espècesElaeoselinum exinvol.Eryngium clé espècesFerula clé espècesFerulago clé espècesFoeniculum clé espècesHelosciadium clé spec.Heracleum clé subsp.Oenanthe clé espècesPseudorlaya biseratia+cléScandix australis + clé.Seseli atlanticum + cléSmyrnium olusatrum +cléStoibrax dichotomum +cléThapsia clé spec.Torilis clé spec.APOCYNACEAEApteranthes clé sp.Asclepias curassavicaCalotropis proceraCynanchum acutumDesmidorchis retrospisciensGlossonema boveanumGomphocarpus fruticosusLeptadenia pyrotechnicaNerium oleanderOrbea decaisneana Pergularia tomentosaPeriploca laevigataVinca difformisVincetoxicum hirundinariaAQUIFOLIACEAEARALIACEAECAPRIFOLIACEAELonicera arboreaLonicera bifloraLonicera etruscaLonicera implexaLonicera pyrenaicaLonicera periclymenum
Ismelia-carinata.jpgCampanula-afra.jpgSiroua-agdal.jpg
FLORE DU MAROC
logo-flêche.png
Seseli L.
Ombellifères
APIACEAE
Umbelliferae
     Plantes vivaces (au Maghreb), glabres ou scabrescentes, à grosse souche ligneuse revêtue des nombreuses fibres des restes foliaires. Tiges érigées, ramifiées à la partie supérieure, peu feuillées. Feuilles basales nombreuses à gaine étroite, pétiolées, imparipennées, (1)2-3(5) pennatiséquées à segments sesssiles ou pétiolulés, les lobes ultimes, fins, linéaires, les caulinaires peu développées ou réduites à la gaine. Ombelles terminales, rarement latérales à rayons inégaux, sans involucre, ombellules à nombreuses bractéoles. Fleurs blanches régulières. Fruit ovoïde-oblong comprimé, à côtes proéminentes, carpophore divisé.
 Clé d'identification des espèces  du genre Seseli au Maroc :
1 - Plantes bien développées (h. 30-50cm) à tiges ramifiées. Feuilles basales 3-4(5) pennatiséquées à 5-9 segments pétiolulés opposés à lobes ultimes filiformes, allongés (7-10mm), scabrides sur les marges. Ombelles pluriradiées à 6-12 rayons grêles, contractés à la fructification ........................................................... S. atlanticum
1' - Plantes de petite taille, de h. 5-15(25)cm à tiges peu ramifiées. Feuilles basales courtes (1)2-3 pennati-séquées à 3-5 segments, lobes ultimes filiformes courts (3-5mm), finement scabrides sur les marges; ombelles pauciradiées à 3-5 rayons épais, non contractés à la fructification ...................... S. montanum subsp. nanum
logo-flêche.png logo-flêche.png
Seseli atlanticum
Ombellifères
APIACEAE
Umbelliferae
Seseli-atlanticumSeseli-atlanticum-MPU131.png
 Liens utiles :
Base de données des Plantes d'Afrique. Conservatoire & Jardin botaniques de la ville de Genève.
    Note : à l'encontre de Battandier (Fl. Algérie, 1889) et des auteurs postérieurs du Cat. Pl. Maroc (2: 542, 1932) et de la Fl. Prat. Maroc (2: 310, 2007), nous retenons S. atlanticum comme endémique maghrébin, compte tenu du protologue de Boissier qui fait bien la distinction de la plante de Balansa d'avec S. varium (= S. palasii) du Caucase et S. glaucum d'Europe.                      
     Le matériel typique (Algérie, J. Tougour, près Batna) est bien représenté en collection (coll. Balansa 1853, herb. G!, MPU!) et en parfait état pour des analyses complémentaires. Elles seraient utiles compte tenu de la  proximité avec l'agrégat S. montanum/S. glaucum et de sa grande variabilité en Europe. Sa présence actuelle et station précise au Maroc sont à rechercher.
Seseli atlanticum (sub S. varium)
Algérie, J. Tougour près Batna (1853) Iso., coll. et herb. Balansa, leg. ex herb. P, MPU, Univ. II
   Note : Seseli libanotis a été transféré dans le genre indépendant Libanotis avec une seule espèce au Maroc (voir sous ce nom).