Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ACCUEILPRESENTATIONL'AUTEURPUBLICATIONSPLAN DU SITEMentions légalesCARTOGRAPHIEHydrographie VillesTopographieClimatDivisions biogéographiquesLa végétationConnaissance floristiqueLA FLOREPTERIDOPHYTESAspleniaceaeBlechnaceaeDavalliaceaeDennstaedtiaceaeDryopteridaceaeEquisetaceaeIsoetaceaeMarsileaceaeOphioglossaceaeOsmundaceaePolypodiaceaePteridaceaeSalviniaceaeSelaginellaceaeThelypteridaceaeWoodsiaceaeGYMNOSPERMESCupressaceaeEphedraceaePinaceaeTaxaceaeACANTHACEAEADOXACEAEAIZOACEAEAMARANTHACEAEAmaranthus clé espècesAnabasis clé espècesAtriplex clé espècesBassia clé espèces Beta macrocarpa+cléSalsola clé espècesSuaeda clé espècesANACARDIACEAEAPIACEAEAmmi majusAmmodaucus leucotrichusAmmoides pusillaAnethum foeniculoidesAnthriscus caucalisApium graveolensAstydamia latifoliaAthamanta siculaBerula erectaBifora testiculataBowlesia glandulosaBunium atlanticum+cléBupleurum clé espècesCachrys libanotisCarum clé espèces Chaerophyllum atlant.+cléConopodium bunioidesDaucus clé espècesDeverra clé espècesElaeoselinum exinvol.Eryngium clé espècesFerula clé espècesFerulago clé espècesFoeniculum clé espècesHelosciadium clé spec.Heracleum clé subsp.Oenanthe clé espècesPseudorlaya biseratia+cléScandix australis + clé.Seseli atlanticum + cléSmyrnium olusatrum +cléStoibrax dichotomum +cléThapsia clé spec.Torilis clé spec.APOCYNACEAEApteranthes clé sp.Asclepias curassavicaCalotropis proceraCynanchum acutumDesmidorchis retrospisciensGlossonema boveanumGomphocarpus fruticosusLeptadenia pyrotechnicaNerium oleanderOrbea decaisneana Pergularia tomentosaPeriploca laevigataVinca difformisVincetoxicum hirundinariaAQUIFOLIACEAEARALIACEAECAPRIFOLIACEAELonicera arboreaLonicera bifloraLonicera etruscaLonicera implexaLonicera pyrenaicaLonicera periclymenum
Ismelia-carinata.jpgCampanula-afra.jpgSiroua-agdal.jpg
FLORE DU MAROC
logo-flêche.png
Ferula communis
Ombellifères
APIACEAE
Umbelliferae
Ferula-communis-REICH.Icones-21Ferula-communis-Mamora-M.RouvièreFerula-communis-AA.-ADFerula-communis-(fle.)-Mamora-M.Rouvière
Ferula communis
REICHENBACH H.G., Icones, vol. XXI, tab. 104 (1865)
Ferula communis subsp. brevifolia (h. ±4m)
Rharb littoral, vers Sidi Bourhaba, S de Kénitra (fl. début avril)
© M. ROUVIERE
© A. DOBIGNARD
Ferula communis s. l.
Anti Atlas occid., S de Tafraout, Tasrite (1550m)
lobes foliaires ultimes L. 3-6mm
(aggr. subsp. brevifolia), fructifié début avril.
Ferula communis subsp. brevifolia
lobes foliaires ultimes L. 5-15mm
 Rharb littoral, vers Sidi Bourhaba, S de Kénitra
© M. ROUVIERE
 Liens utiles :
131.png
Base de données des Plantes d'Afrique. Conservatoire & Jardin botaniques de la ville de Genève.
logolivre.png
F.E. El Alaoui-Faris & A.M. Cauwet-Marc. Acta Bot. Barc.,48 : 5-13, 2003
logolivre.png
F.E. El Alaoui-Faris, A.M. Cauwet-Marc, O. Fraigui, D. Lamnaouer & R. Gorenflot . Rev. Cytol. Biol. Vég. Le Botaniste 27: 3-19, "2004", 2005
Ferula-communis-fruits
Ferula communis subsp. brevifolia
Doukkala, zone littorale au S d'El Jadida
Méricarpes de la même ombelle,
peu distincts de ceux de la subsp. communis s. str.
Herb. A. DOBIGNARD
5 mm
      Note : la var. ou subsp. genuina (= var. typica Maire, nom. superfl.) d'El Alaoui & Cauwet est assimilée ici au type de l'espèce (subsp. communis) pour sa taille très robuste, sa floraison précoce (dès février) et ses caractères foliaires très proches de ceux des populations européennes du SE de la France à lanières et lobes ultimes fins de l. 0,4-0,6mm et longs de 20-40(50)mm et ses fruits à vittae peu nombreuses.                   
        La subsp. communis n'est pas reconnue pour l'Espagne, sinon comme rare et naturalisée, par Sanchez Cuxart (Fl. Iberica X: 331-333, 2003). Ce type de férule est fréquent au Maroc et distribué dans toute sa partie centrale atlantique dans les plaines et piémonts atlasiques suffisamment arrosés et surtout en zones de grandes cultures (Tadla, Cherarda, Saïss, Haouz...).        
          F. communis s. l. ne déborde pas sur le versant sud des Atlas où elle peut être remplacée en zones très arides par d'autres taxons encore cryptiques ou par F. longipes dans le sud subsaharien et l'Oriental.        
       F. brevifolia Link ex Schult. (décrite du Portugal), à segments foliaires ultimes plus courts, présente sur le littoral atlantique, est de statut controversé. Elle est rattachée au niveau variétal à la subsp.-type par Reduron (Umbel. France 3: 1279, 2007) alors qu'elle est considérée comme suffisamment distincte du type pour lui être subordonnée au niveau subspécifique par El Alaoui et al. (l. c. 2005). Elle est par ailleurs assimilée comme synonyme à la subsp. catalaunica par Sanchez Cuxart (l. c.: 233, 2003) ou à  F. linkii (Îles Canaries) pour Maire (Contr. 828, 1931; contr. 2032, 1936 et Cat. Pl. Maroc 2: 545, 1932). Des études comparatives précises des différents types et populations seraient très utiles.     
         Tout l'agrégat F. communis, au moins au Maghreb, au niveau biochimique se caractérise par la présence d'une coumarine (le Férulenol) très toxique pour le bétail (férulisme); les autres espèces du Maroc en sont dépourvues.
Ferula-linkii-Tenerife-AD
Ferula communis subsp. linkii
lobes foliaires courts (aggr. F. brevifolia)
Îles Canaries, Tenerife, Villaflor (fl. avril)
Suite: autres taxons de l'agrégat F. communis
logo flêche rouge.png
© A. DOBIGNARD
Ferula-communis-ssp.-communis