Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ACCUEILPRESENTATIONL'AUTEURPUBLICATIONSPLAN DU SITEMentions légalesCARTOGRAPHIEHydrographie VillesTopographieClimatDivisions biogéographiquesLa végétationConnaissance floristiqueLA FLOREPTERIDOPHYTESAspleniaceaeBlechnaceaeDavalliaceaeDennstaedtiaceaeDryopteridaceaeEquisetaceaeIsoetaceaeMarsileaceaeOphioglossaceaeOsmundaceaePolypodiaceaePteridaceaeSalviniaceaeSelaginellaceaeThelypteridaceaeWoodsiaceaeGYMNOSPERMESCupressaceaeEphedraceaePinaceaeTaxaceaeACANTHACEAEADOXACEAEAIZOACEAEAMARANTHACEAEAmaranthus clé espècesAnabasis clé espècesAtriplex clé espècesBassia clé espèces Beta macrocarpa+cléSalsola clé espècesSuaeda clé espècesANACARDIACEAEAPIACEAEAmmi majusAmmodaucus leucotrichusAmmoides pusillaAnethum foeniculoidesAnthriscus caucalisApium graveolensAstydamia latifoliaAthamanta siculaBerula erectaBifora testiculataBowlesia glandulosaBunium atlanticum+cléBupleurum clé espècesCachrys libanotisCarum clé espèces Chaerophyllum atlant.+cléConopodium bunioidesDaucus clé espècesDeverra clé espècesElaeoselinum exinvol.Eryngium clé espècesFerula clé espècesFerulago clé espècesFoeniculum clé espècesHelosciadium clé spec.Heracleum clé subsp.Oenanthe clé espècesPseudorlaya biseratia+cléScandix australis + clé.Seseli atlanticum + cléSmyrnium olusatrum +cléStoibrax dichotomum +cléThapsia clé spec.Torilis clé spec.APOCYNACEAEApteranthes clé sp.Asclepias curassavicaCalotropis proceraCynanchum acutumDesmidorchis retrospisciensGlossonema boveanumGomphocarpus fruticosusLeptadenia pyrotechnicaNerium oleanderOrbea decaisneana Pergularia tomentosaPeriploca laevigataVinca difformisVincetoxicum hirundinariaAQUIFOLIACEAECAPRIFOLIACEAELonicera arboreaLonicera bifloraLonicera etruscaLonicera implexaLonicera pyrenaicaLonicera periclymenum
Ismelia-carinata.jpgCampanula-afra.jpgSiroua-agdal.jpg
FLORE DU MAROC
logo-flêche.png
          Note : espèce polyploïde. La description morphologique ci-dessus vaut pour tous les représentants de l'agrégat B. atlanticum d'abord considérés au rang variétal (Cauwet, Bull. Soc. Bot. France 122: 372-374, 1975) puis relevés au rang de subsp.  (Cauwet, Bull. Soc. Hist. Nat. Afr. N. 66(3-4): 23-38, 1975 et Thèse Univ. Perpignan : 69-83, 1976) sur des arguments essentiellement cytologiques et anatomiques. En particulier, l'absence ou la présence de canaux secréteurs dans les côtes des méricarpes, caractère visible uniquement sur fruits bien mûrs et sous la binoculaire. Celui de la longueur des pédicelles fructifères retenu par Cauwet et la Fl. Prat. Maroc (2: 321, 2007) est très instable à l'examen et quasi inopérant à mettre en pratique, également en fonction de la maturité des fruits.                                                                   
           Avec l'expérience du terrain acquise, le rang variétal nous semblerait suffisant, compte tenu des nombreux spécimens examinés impossibles morphologiquement à attribuer à une sous-espèce plutôt qu'à une autre et à écologie identique, en dehors de l'argument de leur localisation géographique qui ne nous paraît pas suffisante. Nous conservons malgré tout la position de la monographe du genre au Maroc jusqu'à recherches et arguments ultérieurs complémentaires. La subsp. aiouense est signalée dans le Rif (Cauwet loc. cit.: 45, 1976). Nous n'avons jamais observé, ni récolté B. atlanticum dans ce massif, cette indication n'est d'ailleurs pas reprise par l'auteur elle-même, sur sa carte de répartition (l. c. 1976, pl. III), ni par le Cat. Pl. Vasc. N. Maroc (2002).                                       
          Quant à la subsp. algeriense  Cauwet & Carbonnier (?), elle n'est pas reprise pour le Maroc par la Flore Prat. Maroc et la population de l'Atlas saharien n'a pas été analysée par Cauwet (l. c. 1976). Cette station du J. Grouz (herb. Maire, MPU!) sur son versant N est située en territoire marocain. Les derniers massifs orientaux du Grand Atlas et ceux de l'Atlas saharien marocain manquent totalement de prospection. Il n'est pas déraisonnable de penser y découvrir un jour d'autres populations de B. atlanticum, géographiquement intermédiaires (et plus ?) avec la subsp. aiouense, pour nous indiscernable.
Bupleurum-atlanticumBupleurum-atlanticum-AA-herb.AD
Bupleurum atlanticum subsp. atlanticum
Anti Atlas central, J. M'Korn, SE de Tafraout (alt. 1800m)
Herb. A. DOBIGNARD
 Liens utiles :
131.png
Base de données des Plantes d'Afrique. Conservatoire & Jardin botaniques de la ville de Genève.
logolivre.png
S. MURBECK, Contribution Fl. NW Afrique 5, Acta Univ. Lund,
ser. 2, 1(4): t.IX (1905).
Bupleurum atlanticum
subsp. atlanticum
APIACEAE
Umbelliferae