Pour une expérience de navigation complète, veuillez activer JavaScript dans votre navigateur.
ACCUEILPRESENTATIONL'AUTEURPUBLICATIONSPLAN DU SITEMentions légalesCARTOGRAPHIEHydrographie VillesTopographieClimatDivisions biogéographiquesLa végétationConnaissance floristiqueLA FLOREPTERIDOPHYTESAspleniaceaeBlechnaceaeDavalliaceaeDennstaedtiaceaeDryopteridaceaeEquisetaceaeIsoetaceaeMarsileaceaeOphioglossaceaeOsmundaceaePolypodiaceaePteridaceaeSalviniaceaeSelaginellaceaeThelypteridaceaeWoodsiaceaeGYMNOSPERMESCupressaceaeEphedraceaePinaceaeTaxaceaeACANTHACEAEADOXACEAEAIZOACEAEAMARANTHACEAEAmaranthus clé espècesAnabasis clé espècesAtriplex clé espècesBassia clé espèces Beta macrocarpa+cléSalsola clé espècesSuaeda clé espècesANACARDIACEAEAPIACEAEAmmi majusAmmodaucus leucotrichusAmmoides pusillaAnethum foeniculoidesAnthriscus caucalisApium graveolensAstydamia latifoliaAthamanta siculaBerula erectaBifora testiculataBowlesia glandulosaBunium atlanticum+cléBupleurum clé espècesCachrys libanotisCarum clé espèces Chaerophyllum atlant.+cléConopodium bunioidesDaucus clé espècesDeverra clé espècesElaeoselinum exinvol.Eryngium clé espècesFerula clé espècesFerulago clé espècesFoeniculum clé espècesHelosciadium clé spec.Heracleum clé subsp.Oenanthe clé espècesPseudorlaya biseratia+cléScandix australis + clé.Seseli atlanticum + cléSmyrnium olusatrum +cléStoibrax dichotomum +cléThapsia clé spec.Torilis clé spec.APOCYNACEAEApteranthes clé sp.Asclepias curassavicaCalotropis proceraCynanchum acutumDesmidorchis retrospisciensGlossonema boveanumGomphocarpus fruticosusLeptadenia pyrotechnicaNerium oleanderOrbea decaisneana Pergularia tomentosaPeriploca laevigataVinca difformisVincetoxicum hirundinariaAQUIFOLIACEAEARALIACEAEHedera helix ssp. helixARISTOLOCHIACEAEAristolochia baeticaAristolochia paucinervisAristolochia pistolochiaAristolochia sempervirensCAPRIFOLIACEAELonicera arboreaLonicera bifloraLonicera etruscaLonicera implexaLonicera pyrenaicaLonicera periclymenum
Ismelia-carinata.jpgCampanula-afra.jpgSiroua-agdal.jpg
FLORE DU MAROC
Apteranthes J.C. Mikan
(ex Asclepiadacées)
Clé des espèces du genre Apteranthes au Maroc :
logo-flêche.png logo-flêche.png
APOCYNACEAE
Apocynacées
logo-flêche.png logo-flêche.png
1 - Plante adulte à port retombant à longs articles (L. 0,5-1,5m) de section quadangulaire à angles obtus; feuilles cordiformes (1,5-3mm) épaisses; corolle bicolore pourpre/blanchâtre à lobes triangulaires couverts de pustules brunes et pourvus d'un faisceau de poils à l'apex ................................................................ A. joannis
1'- Plantes dressées à articles courts à angles aigus à dents costales triangulaires épaisses et bien marquées; feuilles à peine visibles; corolle à lobes triangulaires larges, glabres ou pubescents ............................................ 2
    2 - Fleurs à lobes de la corolle bicolores, pourpre/blanchâtre à l'intérieur, ± réfléchis ext. à l'anthèse, glabres, ou à quelques poils épars, ornés de lignes pourpres concentriques ................................. A. europaea
     2' - Fleurs à lobes de la corolle campanulés, incomplètement étalés à l'anthèse, entièrement couverts de poils blancs raides ......................................................................................................... A. burchardii subsp. maura
3 - Plantes dressées à angles obtus, fleurs pourpres concolores à lobes de la corolle étroits-linéaires, peu ouverts ou dressés-connivents à l'anthèse ........................................................................................... A. munbyana
...............................................
Apteranthes burchardii
subsp. maura (ex Asclepiadacées)
APOCYNACEAE 
Apocynacées
        Note : espèces très difficiles à identifier à l'état végétatif, y compris A. joannis qui présente dans la jeunesse des tiges dressées qui ne deviennent retombantes dans les escarpements qu'après plusieurs années de croissance, phénomène vérifié en culture. Période de floraison et abondance des fleurs irrégulières en fonction des précipitations de l'année.
          Le genre Caralluma sens strict auquel ces espèces étaient attribuées jusque récemment (APGIII), se distingue du genre Apteranthes par ses tiges stériles distinctes des florifères, celles-ci, amincies et subcylindriques supérieurement et les inflorescences pauciflores (1-2 fl.) à l'aisselle de 1-2 bractées caduques, au moins pour C. subulata (= C. dalziellii) signalé au Maroc sans localisation (?). C. edulis (= C. mouretii) possible également est inclus désormais dans le genre Caudanthera Plowes (cf. K. BENSUSAN, 2009, pdf. ci-dessous), espèces sahéliennes et du Moyen-Orient (jusqu'à l'Inde), présentes en Mauritanie (Tagant) et susceptibles d'être observées un jour au Sahara occidental méridional marocain.
apteranthes-burchardii-subsp.-maura-TelineApteranthes-burchardii-Tekna-SW-Guelmine-ADapteranthes-burchardii-subsp.-maura-2-Teline131.png
 Liens utiles :
Base de données des Plantes d'Afrique. Conservatoire & Jardin botaniques de la ville de Genève.
27.png
Teline, Biodiversité du Sud-Ouest marocain.
J. P. PELTIER
Apteranthes burchardii subsp. maura
SW marocain, Tekna littoraux
©. J.QUILES - Teline.fr
Apteranthes burchardii subsp. maura
SW marocain, Tekna littoraux
©. J.QUILES - Teline.fr
©.A. DOBIGNARD
Apteranthes burchardii subsp. maura
Tekna littoraux, O. Aoreora, vers Notfia
   Note : pour R. Maire (cf. contr. 3533, 1946), il semble que le rang subspécifique accordé de nos jours au représentant marocain soit surestimé, compte-tenu d'un certain polymorphisme de l'espèce, au niveau floral essentiellement :
    Fleurs à pédicelle marqué ou subsessiles et de la pilosité dense, faible ou verdâtre de la corolle. Ceci aussi bien au Maroc qu'aux Îles Canaries avec plusieurs variétés décrites de part et d'autre, relativisant les caractères différentiels retenus par les auteurs postérieurs et repris ci-dessus.
Apteranthes-burchardii-ssp.-maura
BENSUSAN K. (2009), Taxonomy and conservation status of Moroccan stapeliads. Bull. Inst. Sci., Rabat, 31(2): 67-77.
logolivre.png logolivre.png
AUDISSOU J.A. (2005), Marocan Stapeliads. Asklepios, 94: 18-27.